Pages

mardi 19 novembre 2019

Tibou et Brindille - Alice Éditions

Aujourd'hui encore nous allons aborder le thème de la mort via un album avec l'histoire de 2 jeunes hiboux, orphelins, qu'un grand pommier protégeait du méchant épervier.

Tibou et Brindille





Cet album est un album de 64 pages pour un format de 19x30 cm conseillé dès 8 ans.


Ouvrage de Raf Walschaerts et d'Ariane Sonck, avec des illustrations de Sabien Clement.
L'édition originale néérlandaise est Uilskuiken en Takkeling, et est traduite par Emmanuèle Sandron.

Ce que dit la 4ème de couverture : 

" Il était une fois le ciel. Et dans le ciel, un nuage. Et sous le nuage? Un arbre. Un pommier. Son nom? Grand-Pommier. Dans le vert feuillage de Grand-Pommier vivaient deux jeunes jiboux. L'un s'appelait Tinou, l'autre, Brindille."

J'ai lu cet album à mes enfants de 4 ans et demi et de 6 ans. L'histoire n'est pas banale : il s'agit de 2 orphelins, 2 Hiboux : Tibou et Brindille, qui sont en train de repenser à leurs parents décédés en discutant de leur peur de voler.


La soeur, Brindille, explique qu'elle a vu ses parents dans les nuages.


Tibou ne comprend pas car il ne les voit pas. Grand Pommier, qui les accueille sur sa branche, comme il le faisait auparavant avec leurs parents, lui explique qu'en fermant les yeux, il pourrait les voir... et il les a vu... et à ce moment là, Brindille, qui bougeait sans cesse car sans peur et curieuse, est tombée de l'arbre, car elle ne savait pas voler.


Épervier, cet oiseau dont la nature est de manger les hiboux, se délecta de pouvoir manger Brindille, étendue sur le sol, inconsciente.


Grand Pommier ne pouvait pas accepter cela, et s'est sacrifié pour Brindille. Ne se dressant plus vers le ciel, il s'est déraciné pour protéger Brindille de son tronc.


Nous revoyons quelques temps plus tard Tibou et Brindille, qui parlent ensemble du jour où Tibou a appris à voler... Ce jour où Grand Pommier est mort... Mais Brindille ne veut plus penser à la mort. Tibou lui explique qu'il le faut, car c'est grâce à cela qu'elle est en vit, grâce à cet acte de bravoure. Puis Tibou explique à Brindille qu'il voit Grand Pommier lorsqu'il ferme les yeux... Brindille ferme alors ses yeux, elle voit Grand Pommier, qui lui dit qu'il souhaite qu'elle vole... alors nos 2 jeunes hiboux se mettent à voler tous les deux.


Cette histoire n'est pas très joyeuse, certes, mais les illustrations et le texte permettent d'aborder la mort, mais aussi les actes de bravoure, et le courage d'avancer dans la vie.


Le texte est assez long. Il ne s'agit pas d'un album qu'un apprenti lecteur pourra lire seul. Il est préférable de le lire avant avec l'enfant, en insistant sur les différentes intonations pour bien comprendre qui dit quoi... Afin de comprendre qui parle, il faudra se référer à la typographie : lorsque Tibou parle, le texte est plus fin. J'avoue que j'aurais aimé avoir en début de phrase le nom du hiboux qui parle pour que la lecture me soit plus simple et que je puisse ne pas me tromper dans mes intonations.

Les illustrations quant à elles sont magnifiques! Les traits de crayons sont majoritairement en noir, avec des touches de couleurs pour focaliser le regard.
Les personnes sont fidèles à leur caractère.
Brindille et Tibou sont adorables, Épervier est terrifiant, les parents sont en légèreté, et Grand Pommier est majestueusement présent.


Nous avons donc ici un album rempli de sagesse. Il y a certes l'évocation de la mort, mais la lecture de ce livre ne nous emplit pas de tristesse, elle nous donne l'envie d'avoir le courage, le courage d'avancer et de rendre hommage par nos petits actes à celles et ceux qui ont eu de plus grand courage encore.
Nous découvrons aussi l'importance de la fratrie, et que la complicité entre un frère et une soeur leur permet de grandir. Que l'apprentissage de l'un aidera à faire grandir l'autre, qui a son tour aidera son frère ou sa soeur par son savoir.
J'ai aussi beaucoup aimé l'intelligence de Tibou : il a su accepter le fait qu'il n'était pas prêt à voler, et qu'il n'a pas tenté de le faire : il a attendu d'être prêt avant.
J'utilise beaucoup cette référence à Tibou pour expliquer à mes enfants qu'ils ne peuvent pas tout savoir tout de suite, qu'ils apprendront, avec le temps qui leur est nécessaire, tout comme lorsqu'ils sont nés, ils ne savaient ni parler, ni marcher, et qu'aujourd'hui ils le savent, ils arriveront plus tard à lire, écrire, compter et faire toutes les choses qu'ils ont envie et qu'il est possible de faire. Mais aussi pour qu'ils apprennent ensemble, l'un de l'autre, qu'être frère et soeur est important, qu'ils doivent prendre soin d'eux. Cela me permet aussi d'aborder le fait que dans la vie, malheureusement, il y a des "prédateurs" comme l'Épervier, mais que nous sommes là pour les protéger, et que si nous ne sommes pas là, d'autres personnes les aideront...

Si vous aussi vous souhaitez vous procurer cet album, il est au prix de 16€.

Vous le trouverez notamment sur des sites internet tel que la fnac, amazon, cultura, les libraires.fr (où vous pouvez trouver notamment la librairie la plus proche de chez vous la possédant).
Pour ne rien rater des nouveautés d'Alice Éditions, vous pouvez les suivre :

Que pensez vous de cet ouvrage?
Connaissez-vous Alice Éditions?

2 commentaires:

  1. Stéphanie Pollet19 novembre 2019 à 21:36

    Bonsoir merci pour cette présentation, même si l'histoire est triste, la couverture est trop jolie

    RépondreSupprimer
  2. c'est un bien joli livre

    RépondreSupprimer

Vous avez lu mon article? A mon tour de vous lire... un petit commentaire me fait toujours plaisir et il fait vivre le blog ;-)