vendredi 15 mars 2019

Une vie de sorcière - Alice Éditions

Aujourd'hui je vous présente une jolie histoire, pour découvrir une sorcière sous un autre regard, celui d'un enfant, qui ne se contente pas de la voir à travers les yeux de la peur de l'inconnue, mais à travers la personne qu'elle est vraiment. 
La moral est tout aussi belle et les illustrations si poétiques... Aujourd'hui, découvrons 

Une vie de sorcière




Nous avons ici un ouvrage au format dans un format paysage (qui ne sont pas mes préférés pour les ranger, comme vous le savez) de 25 x 17 cm, pour 42 pages.


Ce que dit la 4ème de couverture : 
" Les sorcières, on les connaît par les contes. (Enfin, croit-on!) Mais qu'est-ce qu'une vie de sorcière? Par exemple, une sorcière a-t-elle des sentiments? Peut-elle devenir amoureuse?"

Pascale Francotte est l'auteure mais aussi l'illustratrice de ce bel ouvrage. Le texte est en gros caractères, ce qui permet aux enfants débutant la lecture de le lire seul, mais aussi aux parents d'en faire une lecture du soir . Cet ouvrage est conseillé dès 3 ans, mais à titre personnel, je ne le laisse pas à la portée des enfants, je le lis avec eux, car je ne veux pas qu'ils abîment mes livres chez Alice Éditions (notez que j'ai écrit "mes livres"... j'avoue, c'est comme si c'étaient les miens avant ceux des enfants, et que je leur faisais découvrir quelque chose de beau...)


Pour rester sur cette notion de "quelque chose de beau", je vais faire un focus sur les illustrations que je trouve magnifiques. Le trait de crayons me fait parfois penser aux livres que ma soeur avait étant gamine, des livres un peu vintage, et parfois, sans être similaire, à la "Sarah Kay"... Et puis aussi aux illustrations d'Ernest et Célestine, dont j'ai encore lu une histoire hier à mes enfants dans un ancien magazine Abricot (joyeux anniversaire 30 ans, d'octobre 2017)...
Ne me demandez pas pourquoi mais c'est ce que cela m'évoque sans y ressembler vraiment.
J'aime ce trait de crayons, et ses couleurs par-ci, par-là, qui donne énormément de poésie à ses dessins.


Et que nous raconte l'histoire? Ah c'est une très jolie histoire.
Nous commençons l'histoire par le récit d'une petite fille à la 1ère personne. Elle nous raconte qu'au "village, tout le monde a peur de la sorcière. Moi pas."
On ressent déjà que nous traiterons de la différence, de la peur de l'autre, de l'inconnu...
Et dès que l'on tourne la page, on contrecarre cette peur de "l'inconnue" en lui donnant de suite son nom : Rachelle !
Car elle est une personne et pas que "une sorcière" comme on la nomme au village.
Rachelle apprend beaucoup beaucoup de choses importantes de la vie à cette petite fille : les secrets de la terre, à faire un bonhomme de neige..."

Cette petite fille se sent bien dans sa maison, "belle et chaude à l'intérieure".

Mais un jour, Rachelle tombe très malade, et elle court chercher le docteur, car "un docteur, ça soigne tout le monde, même les sorcières!"


Pour ne pas tout vous montrer, je vous raconte en quelques lignes l'histoire : Un docteur qui fait son travail, et veille à ce que Rachelle guérisse. La vie reprend son cour... elle est "peut être même mieux qu'avant!", pouvons-nous lire.
Puis il s'agit du docteur de tomber malade... et ceci affecte beaucoup la sorcière qui rentre "sans permission" dans sa maison. "Rachelle, elle n'est pas seulement une sorcière, elle est aussi une fée : elle fabrique des portions magiques qui guérissent même les docteurs..."
Puis le docteur est allé chez Rachelle, parait-il que c'est par curiosité...
Puis Rachelle est allée chez le Docteur, parait-il qu'il a tant de choses intéressantes... le docteur...


Mais notre petite conteuse doit rentrer chez elle, et depuis sa fenêtre elle les voit aller chez l'un et chez l'autre... Et pour conclure cette phrase, elle nous révèle "Je crois bien qu'ils sont amoureux..."

Vous l'avez compris, les illustrations et l'histoire sont tellement belles que cet ouvrage fait parti de mes préférés parmi chez Alice Éditions.
On combat la peur de la différence en apprenant à se connaître et en faisant le bien autour de nous.
Cette petite fille aura vu le beau dans ce que le village n'aura pas vu par stigmatisations.
C'est une histoire tellement belle, que je vous la conseille même pour les plus petits, pour qu'ils apprennent à ne pas avoir peur des sorcières.

Si vous aussi vous souhaitez vous procurer cet album, il est au prix de 12,50€.
Vous le trouverez notamment sur des sites internet tel que la fnac, amazon, les libraires.fr (où vous pouvez trouver notamment la librairie la plus proche de chez vous le possédant).

Et si d'autres ouvrages de Pascale Francotte vous intéressent, sachez qu'elle a une jolie collection, dont certains sur des thématiques bien précises qui pourraient aider des enfants, je pense notamment à l'ouvrage "la séparation" pour des parents sur le point de divorcer, pour aider leurs petits... J'ai d'ailleurs acheter cet ouvrage pour l'offrir à une famille qui en a actuellement besoin, une façon de les aider dans cette période difficile quand parfois les mots manquent pour les enfants.
  • Mon rêve à moi : sur l'ambition et les rêves et l'importance de respecter les souhaits d'avenir de son enfant.
  • Mon lapin et moi : une histoire de doudou que pour rien au monde on ne voudrait perdre
  • La séparation : les bouleversements et l'équilibre, et surtout beaucoup d'amour pour aider les enfants lors d'une séparation, d'un divorce.
Pour ne rien rater des nouveautés d'Alice Éditions, vous pouvez les suivre :

Que pensez-vous de ces illustrations, de cet ouvrage?
Quel(s) livre(s) vous interpellent le plus?

7 commentaires:

  1. Les livres sont tous magnifiques es ce qui vont en faire avec syllabes de couleur pour les enfants dys car ça m’interres Pour mon fils mais il faut pour dys merci pour ses belle découverte et magnifique illustration

    RépondreSupprimer
  2. zombai marianne15 mars 2019 à 15:47

    Coucou,moi aussi j'aime bien que certains livres,mes enfants n'y touchent pas directement...j'aime avoir de beaux livres et surtout en bonne état lol.En tout cas c'est une sympa histoire de sorcière et qui se lit "facilement".Merci pour l'article

    RépondreSupprimer
  3. pannetrat sophie15 mars 2019 à 21:38

    un bien joliu livre je nous le prendrai sans doute

    RépondreSupprimer
  4. Et coucou... Un livre dont j'attendais le retour avec "presque impatience" Hihihi �� alors... Euh... J'aime pas le format (mais ça je l'ai déjà dit pour un autre livre ��) les dessins j'ai tendance à bien aimer ça fait dessins au crayon papier style un peu esquisses... Je trouve ton résumé de l'histoire mignonné et touchant (avec la petite fille qui apprécie la sorcière...) en plus de "combattre la peur de la différence" ça peut aider les enfants à avoir moins peur des sorcières en leur montrant qu'il en existe aussi de gentilles ��. Merci pour ton article. Bonne soirée

    Catherine Pace

    RépondreSupprimer
  5. coucou la sorcière sur la page devant je déteste je serrait pa arrête et aurait été dommage l'intérieur a des dessins au crayon papier magnifique... l'histoire touchant et origina bisou

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien ce genre d'illustrations épurées et sobres. Merci de nouveau pour cette découverte ☺️
    Mayane pastropdetemps

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour je vous remercie pour cet article et l’envie de nous le faire partager. Je pense que ce livre fera partie des prochains ouvrages que je chercherai à acquérir. Les enfant adorent Ernest et Célestine, les illustrations de ce type et l’histoire que vous décrivez m’intéresse. Ainsi que le livre du même auteur mon doudou et moi. J’adore les livres et avec les enfants les livres jeunesse qui peuvent être une mine d’or de beauté et de profondeur.

    RépondreSupprimer

Vous avez lu mon article? A mon tour de vous lire... un petit commentaire me fait toujours plaisir et il fait vivre le blog ;-)