samedi 18 juillet 2015

Grossesse en France VS Grossesse en Allemagne

Peut-être le découvres-tu ici, lecteur, mais ma seconde grossesse je l'ai passée en Allemagne.
Et ma foi, j'en suis plutôt ravie!
Je me suis préparée et renseignée sur les différences, et je te relate ici, ce que j'ai vécu en France et en Allemagne, en sachant très bien que cela peut être différent selon les gynéco.
Je vais parler un peu + de ce que j'ai vécu en Allemagne, afin d'aider des futures mamans qui vont accoucher en Allemagne et qui voudraient en savoir +...

J'ai eu une échographie tous les mois pour les 2.
J'ai eu une échographie et un monitoring tous les 15 jours les 2 derniers mois en Allemagne.

En France, un RDV gynéco c'était ça : 
J'attends en salle d'attente avec des magazines périmés depuis des lustres, pas de lavabo pour me laver les mains après le pipi...
Je me déshabille, je me pèse (et me prends une volée de réflexions sur mon poids), une écho, une petite photo, que je mets dans mon petit classeur que j'ai préparé. Je dois aller ensuite dans un laboratoire pour faire une prise de sang ou une analyse urinaire et doit revenir rechercher les résultats ou ils me les envoient. Le classique que tout le monde connait ici.

En Allemagne, un RDV gynéco c'était ça :
J'attends en salle d'attente avec des magazines d'actualités, de l'eau en bouteille nous est proposé, une liste de sages femmes (Hebamme* - j'en reparlerai + tard) à portée de main, des échantillons de produits, une salle d'attente claire et agréable avec plein de jouets et livres pour les enfants qui attendent avec nous.
Un toilette avec tampons et serviettes hygiéniques à disposition (idem dans les salles de consultations)...

Le rituel à chaque visite : En gros : tout est fait sur place, pas besoin de devoir courir partout.
Je vais dans les WC pour faire pipi dans un pot à portée de main, sur lequel j'écris mon nom. Je vais dans une petite salle déposer mon flacon. On vient me chercher pour que j'aille dans cette petite salle, ils font l'analyse pipi pendant qu'une dame me mesure le ventre, le poids, la tension, me pique le doigts pour tester le diabète, et me fait une prise de sang si nécessaire.
Pas besoin d'aller dans un autre labo, tout est fait ici, et ils t'appellent au moindre problème.
Si besoin de faire un vaccin, c'est également sur place (par exemple contre la grippe A que j'ai fait sous le conseil de mon gynéco - pas obligatoire).

Ensuite, accompagnée de mon mari et de mon fils (sur les 12 visites, mon mari n'a été absent que 2 fois à cause de réunions, et je lui dis encore "merci", car il s'agit d'une superbe aventure décidée à 2, partagée à 2, vécues à 2... jusqu'au bout! Quand on peut... bien sur... j'ai totalement conscience de la chance que j'ai eu qu'il puisse se libérer.), je vais dans la salle gynéco proprement dite, je m'installe sur un siège qui ressemble à une table d'accouchement, et regarde la longueur du col à chaque écho (+ petite photo parfois "chouette j'ai un souvenirs de mon col!")
 on voit bien en haut à droite la tête d'Anna qui appuie sur le col

Je vais ensuite sur une table plate pour l'écho.

Selon moi, peu d’importances est donné à annoncer la taille et le poids du bébé à la naissance, car comme m'a indiquée ma gygy, ceci n'est pas fiable...

Je me rhabille, je vais dans son bureau et on discute des résultats : analyses (ils suivent le fer, la tension, le taux de sucre...), on parle des prochaines écho, des conseils pour une Hebamme*, et pour la maternité etc.. Aucun reproche concernant mon poids, je l'interroge à ce sujet en lui indiquant que pour Paul, j'avais pris 16kg et en avait perdu 25 grâce, en autre, à l'allaitement. Non, rien, pas de jugement, je n'ai pas de diabète, le bébé et moi sommes en bonne santé... et même jusqu'au dernier RDV, du haut de mes 103kg... oui oui, 103 avec un joli 22 kg pris pour cette 2ème grossesse... pas un reproche... (et mine de rien, ça m'a motivée pour les perdre et + encore).
Elle me donne une petite écho en "souvenirs".
Les 2 derniers mois, tous les 15 jours, c'est le même rituel, auquel se rajoute un monitoring pendant 30 minutes (et là c'est le top car on se sent proche de son bébé bien plus tôt... être bercée par ces battements de cœur... génial).

Par contre il faut savoir qu'ici, le test de dépistage de la trisomie 21 n'est pas systématique. Il n'est pas non plus remboursé, il coute 150€ environ pour le test classique "clarté nucale + prise de sang" et dans les 500€ pour la nouvelle méthode qui à partir d'une analyse sanguine particulière, on peut connaitre avec quasi exactitude si bébé a des complications et le sexe de son enfant.
Nous avons opté pour le test classique.

Tout est noté dans un carnet, qui sert pour 2 grossesses : le "Mutterpass".

Grosso-modo, voilà ce que c'est...
  • pages 2/3 :  Les résultats des analyses des "frottis" et des prises de sang
  • page 4 : antécédents de grossesses
  • pages 5/6 : questions classiques (antécédents familiales, allergies, complications post accouchement...)
  • pages 7/8 : résumé complet de chaque visite (dates, nombre de SA) ... poids, taille du ventre, tension, fer, ..., rappel des analyses à faire...
  • page 9 : echo du col de l'utérus
  • pages 10/11 : bilan des 3 échographies importantes (écho obligatoires)
  • page 13 : suivi de l'évolution taille et poids du bébé
  • page 15/16 : info sur l'accouchement

 (les pages intermédiaires non renseignées je ne sais pas ce que c'est... pas complétées...)

Bilan : j'ai adoré être suivie en Allemagne, et si j'ai le choix, je recommencerai!

*Hebamme : c'est une sage femme qui te suit (ou pas) durant ta grossesse, elles ont parfois des spécialités. Elles peuvent, selon leurs connaissances, être présente et effectuer de ton accouchement. Elles sont également présentes pour les suites de couches en se rendant à ton domicile pour t'aider.
Je n'ai pas pris d'Hebamme, ma gynéco m'ayant rassurée sur le fait qu'ayant déjà eu un enfant je n'y étais pas obligée. (et j'avoue que je n'en ai pas éprouvé de besoin, même après cette 2ème césarienne)...

nb :  pour celles et ceux qui se posent la question :  ma gynéco en Allemagne parle français, une liste des médecins et spécialistes avec leurs langues parlées est disponible sur le site de la "Mairie" de Mayence "Landeshauptstadt Mainz" : liste selon langues parlées des médecins et spécialistes Mainz


Si tu veux lire "Accouchement en France VS Accouchement en Allemagne", reste dans le coin, je vais te décrire mon expérience prochainement!

Lectrice : tu as accouché ailleurs qu'en France?
Lecteur/rice : as-tu des questions?


5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. je trouve qu'ils font tout pour nous faciliter la vie ;-)

      Supprimer
  3. c'est dingue comme ça semble tellement plus facile en Allemagne! Tout est fait sur place, pas besoin de courir à droite et à gauche faire des examens, prendre des RDV..., c'est rassurant (enfin je pense) et le suivi est beaucoup plus important qu'en France avec seulement 3 échos obligatoires! (perso j'en faisais 1 par mois).

    J'ai pris autant de kilos que toi et je me suis faite taper sur les doigts par mon gynéco qui m'a dit que c'était n'importe quoi... bon j'avais pris 9 kgs à 6 mois et dès que je me suis retrouvée en congés maternité, j'ai explosé! mais je n'avais pas besoin de me sentir jugée, je me sentais bien et bébé aussi, pour moi c'est ça le principal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en principe en France et en Allemagne aussi j'aurai du avoir 3 échos... mais j'en ai eu aussi tous les mois pour les 2...
      Je n'ai jamais su pourquoi, peut-être parceque j'avais fait une fausse couche avant Paul?

      merci pour ton message ;-)

      Supprimer

Vous avez lu mon article? A mon tour de vous lire... un petit commentaire me fait toujours plaisir et il fait vivre le blog ;-)